divendres, 22 d’agost de 2014

Il y a pas un jour...



Il y a pas un jour ou l’on se souvienne à ces mots d’enfant, ces sourires, ces nuages, ce soleil; jours fériés ou pas, le chaud de l’été plus chaud que autrefois, ou le froid hivernale plus froid que autrefois; toujours le sens ou peut-on ouvrir les yeux, avec l’innocence nécessaire, pour faire découverte au fond de l’âme, au fond du cœur de l’home qu’il y a quelque chose que ne fonctionne pas sur notre société du maintenant même comme hier, on oublie de la valeur de l’existence, on oublie de la valeur du sens de vivre, la seule chose qui doit être sublimée…

© Albert Balada
16-03-2014