diumenge, 10 de febrer de 2013

Una cita: Victor Hugo




Et si mon invisible monde 
Toujours à l'horizon me fuit, 
Si rien ne germe dans cette onde 
Que je laboure jour et nuit, 
Si mon navire de mystère 
Se brise à cette ingrate terre
Que cherchent mes yeux obstinés,
Pleure, ami, mon ombre jalouse !
Colomb doit plaindre La Pérouse.
Tous deux étaient prédestinés !

Le 20 juin 1830.



Victor Hugo.Victor Hugo (1802-1885). Recueil : Les feuilles d'automne (1831). Morceau du poème: "À M. de Lamartine".